LE MARDI 19 MARS, COMBATTONS LE PROJET DE LOI FONCTION PUBLIQUE

POUR NOTRE STATUT, NOS CARRIÈRES, NOS DROITS,
LE MARDI 19 MARS, COMBATTONS LE PROJET DE LOI FONCTION PUBLIQUE
Le projet de loi « transformation de la Fonction publique » sera
présenté le 27 mars prochain au gouvernement. L’objectif est de
mettre les fonctionnaires « aux ordres ». La neutralité des agent·es
publics et le modèle social français sont dans le viseur. Nos conditions
de travail, nos carrières et nos rémunérations seront rapidement
dégradées.
➡ RECOURS ACCRU AU CONTRAT
La création du « contrat de projet » et l’élargissement des dérogations
au principe de recrutement d’un fonctionnaire font du contrat et de la
précarité la voie principale et bientôt quasi unique de recrutement.
Cela signe la fin de l’indépendance des fonctionnaires au service de
l’intérêt général mais aussi la fin du statut général des fonctionnaires.
➡ MUTATIONS ET PROMOTIONS : FIN DE L’ÉQUITÉ
Le gouvernement veut supprimer tout droit de regard sur les actes de
gestions des carrières. L’administration affecterait ou déciderait unilatéralement, sans aucune vérification par les élu·es du personnels du respect des droits de chacun·e. L’objectif est de nous isoler et de nous soumettre à l’autorité hiérarchique qui devient seule décisionnaire.
➡ MOBILITÉS ET RECONVERSIONS FORCÉES
Tout est fait dans ce projet de loi pour « accompagner » le vaste plan de restructuration dans le cadre des 120 000 suppressions d’emplois prévues d’ici 2022. L’exemple de la restructuration de la filière Gestion administration est criant : pressions au changement de discipline, mesures de carte scolaire, incitation à changer de métier, absence de réel accompagnement à la reconversion…
L’heure est à la mobilisation de toutes et tous. Pour :
– Une augmentation générale et immédiate des salaires des agent·es
de la Fonction publique.
– Des mesures de rattrapage des pertes subies depuis des années.
– Un plan de titularisation.
– Des créations d’emplois statutaires partout où cela est nécessaire.
– L’abrogation du jour de carence.
– La revalorisation des pensions.
– Le maintien et l’amélioration de notre régime particulier de retraite et du code des pensions civiles et militaires ainsi que de la CNRACL.
– Le retrait du projet de loi au profit de mesures renforçant et rénovant le Statut général et permettant un meilleur fonctionnement des services publics.