Comité de suivi de la réforme de la voie professionnelle

Le SNUEP-FSU porte la parole des professeur·es de lycée professionnel

 

Lors de la première séance du comité de suivi de la réforme de la voie professionnelle, ce mardi 24 septembre, le SNUEP-FSU a alerté une nouvelle fois le ministre sur les dangers relatifs aux conditions de travail des personnels comme aux conditions d’études des jeunes.

Conformément à son engagement, le SNUEP-FSU porte la parole des collègues au plus près de leurs préoccupations et partout où lui en ai donné la possibilité.

Le SNUEP-FSU a rappelé la décision du CHSCT ministériel du 5 septembre dernier qui confirme la responsabilité du ministère sur les risques psycho-sociaux liés à la réforme. Il exige donc que les collègues soient compris et que des solutions concrètes soient apportées aux nombreux problèmes déjà prégnants.

Pour le SNUEP-FSU, le comité doit dépasser la simple amélioration des dispositifs. La pertinence de ces derniers doit être interrogée au prisme de la réussite des jeunes et des conditions de travail des personnels. Ces derniers, en tant qu’experts, doivent être entendus.

Le SNUEP-FSU, en intersyndicale, a lancé une enquête afin de recueillir l’avis des professeur·es en lycée professionnel et porter leur parole. Il les appelle à y répondre et, dans les établissements et les stages, à proposer et défendre d’autres perspectives pour leur métier et pour la formation professionnelle initiale des jeunes.